Monuments en mouvement # 4

couv 4 PAGES 1

Affiche du festival Monuments en mouvement

© Centre des monuments nationaux

 

Jusqu’au 6 octobre 2018, le Centre des monuments nationaux se prête au jeu et propose pour la quatrième année consécutive, le festival Monuments en mouvement. Partout en France, des lieux phares du patrimoine français accueillent des performances chorégraphiques et circassiennes.

 

« Offrir à des artistes issus de la danse contemporaine ou du nouveau cirque un cadre différent des lieux habituels de spectacle, mais propice à l’éveil de leur inspiration de créateurs ou d’interprètes ; établir entre les artistes et le public une relation singulière, reposant sur la commune perception de l’ambiance propre aux lieux patrimoniaux ; créer entre l’immobilité du bâtiment et le mouvement des artistes une mise en tension porteuse de transcendance. » Tel a été le souhait formulé par le Président du Centre des monuments nationaux, Philippe Bélaval lors de la création du festival en 2015.

 

 

tlchargement

logo du Centre des monuments nationaux

© Centre des monuments nationaux

 

Cent ans de conservation et de partage

Héritier de la Caisse nationale des monuments historiques et préhistoriques créée en 1914, le Centre des monuments nationaux (CMN) a succédé à des établissements publics portant des noms différents mais dont les missions sont restées très proches.

Le CMN est un établissement public à caractère administratif, créé le 21 avril 2000 et placé sous la tutelle du ministère chargé de la Culture. Il a pour mission de conserver, ouvrir à la visite et animer près de cent monuments nationaux appartenant à l'État. Enfin, le CMN est éditeur public et à ce titre, publie des ouvrages sous la marque Éditions du patrimoine.

A titre d’exemple, les quatre sites bretons référencés sont les Alignements de Carnac, le Cairn de Barnenez, la maison d’Ernest Renan à Tréguier et les mégalithes de Locmariaquer.

Le CMN est donc chargé d'assurer en qualité de maître d'ouvrage, la conservation, la restauration et l'entretien des monuments placés sous sa responsabilité, ainsi que des collections qu'ils abritent. Il a également pour vocation de rendre ces monuments accessibles au plus grand nombre.

C’est par cette volonté de proposer une programmation culturelle toujours plus riche et diversifiée que le CMN décide de mettre les arts vivants à l’honneur depuis 2015 avec la manifestation Monuments en mouvement. Des créations de jeunes espoirs mais aussi d’artistes reconnus mondialement tels que Carolyn Carlson, Yoann Bourgeois, Nathalie Pernette ou encore Luc Petton permettent au public de (re)découvrir ces édifices de manière totalement singulière.

 

Un événement au succès grandissant

Fort du succès des trois éditions précédentes, Philippe Bélaval décide de poursuivre et amplifier la programmation. A l’origine, le projet met en relation 4 artistes et 4 monuments. L’année dernière, la programmation se développe considérablement et laisse l’opportunité à 11 artistes d’investir 10 monuments nationaux. Des lieux comme le Panthéon, l’abbaye du Mont Saint-Michel, le château d’Angers, le château d’If ou encore le domaine du Palais Royal servent alors d’écrin le temps d’une soirée à ces spectacles in situ.

 

 

2ca89a6 17813 8cwrla.57ijp2e29

Création Monuments en mouvement # 3 par Yoann Bourgeois

© Géraldine

 

De nombreuses propositions font également appel au projet participatif, les publics sont alors invités à travailler avec les artistes. Une nouvelle frontière est ainsi en train de tomber, faisant de ces événements d’authentiques moments de partage d’une émotion collective.

 

2018, une programmation riche en émotions

Comme chaque année, la programmation continue de s’enrichir et propose donc 18 performances dans 17 lieux patrimoniaux. La Villa Cavrois est à l’honneur puisqu’elle vient d’accueillir la soirée d’ouverture du festival, le 12 février dernier. Le fruit de cette nocturne exceptionnelle a donné lieu à « Opening Night », une lecture-performance inédite présentée par l’actrice Isabelle Adjani et Cyril Teste, artisan d'un théâtre mêlé de vidéo. Cette lecture marque également le début d'un projet en cours de création au Théâtre du Nord à Lille.

 

 

maxstockworld328715 3053947

La villa Cavrois

© MaxPPP

 


Le prochain rendez-vous incontournable se situe dans les jardins de l’Hôtel de Sully à Paris les 21 et 22 mars. L’artiste Johan Swartvagher nous attire comme une force joyeuse, dans une performance jonglée, bercée par les photographies de Bertrand Depoortère. « Nous partirons tous à la recherche de l'invisible. Je ferais des choses tellement infimes, tellement petites que personne ne pourra les voir ni même les sentir. Il y aura des fleurs aux parfums plus doux que tout ce que vous n’avez jamais pu imaginer. Je vous montrerais ma plus belle figure de jonglage. » - Johann Swartvagher

L'illusionniste Yann Frisch investira ensuite le Château de Carrouges dans l'Orne le 5 avril. Le chorégraphe Emmanuel Gat et ses « duos » seront au Palais Royal à Paris dans la semaine du 14 mai, le « Groupe urbain d'intervention dansée » d'Angelin Preljocaj sera à l'Abbaye de Montmajour près d'Arles le 26 mai et à l'Abbaye du Thoronet dans le Var le 23 juin. Arthur Perole organisera un « Ballroom » au Château d'If le 22 septembre.

Il y a fort à parier que tous ces moments qui recèlent une dimension à la fois spectaculaire et symbolique, seront forts de beauté et de partage. Alors, laissez-vous immerger par cette vague imaginaire entre l’héritage du passé et les turbulences du présent.

Pour obtenir la programmation complète, rendez-vous sur le site du CMN !

 

Rédactrice : Audrey DAVID

Correcteurs : Aela TREGUIER et Alisson LEMIERE