Le verre, un Moyen-Age inventif

sainte chapelle 2989682 1920

La sainte chapelle, à Paris.

L’exposition nommée Le verre, un Moyen-Age inventif se déroule au Musée de Cluny à Paris du 20 septembre 2017 au 7 janvier 2018.

Présentation

Le Musée de Cluny, situé au cœur du Quartier Latin à Paris, est un musée national consacré à la période médiévale. Le Musée accueille en ce moment une exposition dont le but est de permettre au visiteur de découvrir l’évolution des techniques et des usages sur le verre pendant le Moyen Age. Sophie Lagabrielle est la commissaire de cette exposition. La visite prend place dans les anciens thermes gallo-romains et se décline en trois volets. Tout d’abord, sur le verre d’architecture (vitraux et vitrages), puis sur le verre creux (les récipients) et enfin sur le verre précieux et de précision (objets d’art et optique). Cette exposition comprend environ 150 œuvres. Ce sont des œuvres variées telles que des enluminures, peintures, gravures qui aident à comprendre les usages du verre tout au long de la période médiévale.

 

Le verre au Moyen Age

La période médiévale est marquée par un enrichissement des techniques de création et une diversification des formes et des usages. Le XIIIème siècle est considéré comme l’âge d’or du verre. Ce siècle est marqué par la virtuosité des techniques ainsi que par la demande croissante des grandes familles et des abbayes. La verrerie était reconnue comme un véritable art. De plus, cette évolution des techniques a permis une démocratisation du matériau. D’abord considéré comme un produit de luxe, seules les grandes demeures fortunées pouvaient se le procurer. Il s’est répandu progressivement dans la société médiévale, en prenant place jusque dans les tavernes.

Arbre de Jessé, vitrail de l’église de Saint-Denis (1140-1144)

© D.Bouchardon

L’âge d’or du verre architectural ou vitrail

L’un des points majeurs de cette exposition est la mise en valeur du verre architectural. Elle s’illustre entre autres par la présence d’un pan de trois mètres représentant l’arbre de Jessé issu de l’église médiévale de Saint-Denis. Avec l’essor parallèle de l’architecture gothique au Moyen Age, les artisans pouvaient alors ouvrir de grandes baies dans les murs et y placer le vitrail.

 

Un focus sur le progrès de l’optique au Moyen Age

L’exposition propose aux visiteurs diverses œuvres qui témoignent d’une réelle avancée scientifique dans les usages du verre au XIIIème siècle. Avec le progrès sur l’optique par exemple, le verre devient un remède contre les problèmes de vue. A la fin du parcours, le visiteur peut observer différents exemplaires de lunettes dites « clouantes » et que l’on posait, à l’époque, sur le nez. De plus, le miroir est aussi représenté par le biais d’une seule et unique œuvre prêtée par le musée historique de Vevey en Suisse : le miroir parabolique des Conseils datant de 1500. Au Moyen Age, les miroirs deviennent de plus en plus grands en taille, et illustrent la richesse des propriétaires qui en bénéficiaient.

 

Des partenaires mondiaux pour soutenir cette exposition

Le Musée de Cluny a co-produit l’exposition avec la Réunion de Musée Nationaux – Grand Palais. Des œuvres de plusieurs musées nationaux et internationaux ont été prêtés à Cluny pour l’occasion : le Victoria and Albert Museum de Londres (Angleterre), l’Historisches Museum de Ratisbonne (Allemagne), le service archéologique de Zélande (Pays-Bas), les musées royaux d’art et d’histoire de Bruxelles (Belgique), le musée suédois d’histoire de Stockholm, le Museum Markiezenhof de Berg-op-zoom (Pays-Bas) ou le musée de Tarquinia (Italie).

De plus, cette exposition bénéficie du mécénat de Saint-Gobain et du soutien de The Selz Foundation.

 

Pour en savoir plus : Comment fabrique-t-on du verre au Moyen-Age https://youtu.be/CvfGSjwTTVs

Rédacteur : Grégoire Evano