Oh les couleurs ! Le design au prisme de la couleur

20170726 155419

Néons multicolores, Exposition Oh les couleurs ! Le design au prisme de la couleur © Alisson Lemière

L’exposition Oh les couleurs ! se déroule dans la nouvelle annexe du musée des arts décoratifs et du design de Bordeauxdu 26 juin au 5 novembre 2017. Une première exposition riche en couleur pour l’ancienne prison de la rue Boulan. Mise en scène par le designer Pierre Charpin, elle explore l’influence de la couleur sur le design.

 

Le Musée des Arts décoratifs et du Design de Bordeaux

 

Inscrite à la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, Bordeaux est une ville historiquement et culturellement riche. Elle possède plus de 300 édifices classés ou inscrits aux monuments historiques. Le musée des arts décoratifs et du design de Bordeaux (MAAD) est l’exemple parfait de l’alliance entre le patrimoine et la culture.

Ce Musée est installé dans l’ancien hôtel particulier de Lalande, construit au XVIIIème siècle par le conseiller au parlement Pierre de Raymond de Lalande. Sa fonction change lorsqu’il est racheté par la ville afin d’y installer les services de police. Une prison est par ailleurs construite à l’arrière du bâtiment. Il devient ensuite un musée d’art puis précisément un musée d’arts décoratifs en 1955. Dans les années 1980, lors du réaménagement du musée, les collections sont entreposées dans les anciennes prisons à l’arrière du bâtiment. Celles-ci sont vidées en 2016 afin d’agrandir le musée. C’est d’ailleurs le décor de la nouvelle exposition temporaire du MADD. Aujourd’hui, la collection principale se compose de mobilier et d’objets d’art des XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles.

20170726 163731

Faïence du XVIIIème siècle, Exposition permanente © Alisson Lemière

 Exposition temporaire Oh les Couleurs !

Quels sont les choix de présentation des auteurs?

Dans cette nouvelle exposition temporaire, Pierre Charpin, designer et scénographe, et Constance Rubini, directrice du MADD, révèlent le rôle de la couleur dans le design des objets.  L’exposition s’appuie sur plusieurs objets familiers du public, allant du bâton de rouge à lèvre au feu tricolore. En abordant une approche multifacette plutôt que chronologique, celle-ci nous convainc de la prédominance de la couleur dans le design. L’influence que porte la couleur dans notre vision des objets que ce soit dans la mode, l’automobile, ou encore la décoration, est ici confirmée. Cette exposition a été créée à partir de différents points de vue de spécialistes dans des domaines comme la mode, l’architecture, l’industrie etc.

Qu’apprenons-nous sur les couleurs?

La couleur possède plusieurs origines, plusieurs rôles et plusieurs nuances. L’un de ses rôles est de repérer, notamment dans le cas de la signalétique. Un néon vert en forme de croix qui clignote est synonyme de pharmacie dans beaucoup de sociétés. Son interprétation est ainsi établie par convention.

 

De plus, la couleur définit les périodes et les styles au fur et à mesure des années. L’exemple le plus familier est celui des boîtes hermétiques de la marque Tupperware. Pierre Charpin présente les mutations de couleurs au fur et à mesure des décennies depuis la fin des années 1940. Celui-ci nous révèle que la couleur change plus que la forme en fonction des époques.

20170726 160046

Evolution des Tupperware, Exposition Oh les couleurs ! Le design au prisme de la couleur © Alisson Lemière

 Une salle est quant à elle dédiée aux teintes de rouges à lèvres. Les murs de celle-ci sont tapissés de papiers marqués par des baisers laissé avec du rouge à lèvre. A la fois romantique et sensuel, le rouge à lèvre se défini par nature avec sa couleur. 

20170726 161953

Baisers de rouge à lèvre, Exposition Oh les couleurs ! Le design au prisme de la couleur © Alisson Lemière

Quels sont les outils mis en place ?

Lors de cette exposition, des ateliers sont mis en place pour sensibiliser les enfants aux différentes façons de voir une seule et même couleur. Les nuances peuvent varier en fonction de l’œil, de la lumière et de l’évolution de la couleur à travers le temps. Pour illustrer ceci, un nuancier présente l’évolution de plusieurs couleurs après un certain temps.

Une application gratuite a également été spécialement conçue pour l’exposition. Celle-ci permet de tester les accords de couleur sur la célèbre Dauphine de Renault des années 1950-1960. Il est ainsi possible de changer virtuellement les couleurs de châssis, de sièges et d’intérieurs sur cette automobile phare.

L’exposition « Oh les couleurs ! » tient ses promesses quant à la multiplicité de ses approches. Le rôle prépondérant des couleurs est exposé de façon touchante et ludique. Le MADD sait captiver son public du début à la fin même si l’approche multi facette est audacieuse. Chaque univers présenté sait conquérir grands et petits.  Le MADD informe, tout en impliquant les visiteurs.  Dans cette veine d’autres thèmes pourraient être présenté d’une manière tout aussi intéressante dans ces lieux insolites. Pour plus d’information, vous pouvez consulter le site internet du MADD et également l’interview de Constance Rubini réalisée lors du vernissage.

Rédacteur : Alisson Lemière

Correcteurs : Julie Perrais, Lauren Halouze et Aela Treguier