Des nouveautés pour le patrimoine culturel immatériel de l’humanité en 2017

 

Le Comité intergouvernemental de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel

La signature de la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel a été l'aboutissement d'une recherche prolongée menée par l'UNESCO sur la fonction et les valeurs des expressions et pratiques culturelles.

Le 17 novembre 2003, l'UNESCO a approuvé la création de ce Comité, considérant l'importance du patrimoine immatériel comme garant du développement durable. La Convention, rédigée dans les six langues officielles des Nations Unies, est entrée en vigueur le 20 avril 2006 pour les trente premiers États ayant leurs instruments de ratification, d'acceptation, d'approbation ou d'adhésion au plus tard le 20 janvier 2006. Pour le reste des Etats, il entre en vigueur trois mois plus tard (article 34).


Les objectifs de la Convention

a) La sauvegarde du patrimoine culturel immatériel.

b) Le respect du patrimoine culturel immatériel des communautés, groupes et individus en question.

c) La sensibilisation au niveau local, national et international à l'importance du patrimoine culturel immatériel et à sa reconnaissance réciproque.

d) La coopération et assistance internationales.

Cette Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel vise à sensibiliser sur l'importance du patrimoine culturel immatériel et sa sauvegarde : il s'agit d'un facteur de rapprochement, d'échange et de compréhension entre les êtres humains. Par conséquent, il est prévu que la communauté internationale, avec les états membres de la présente Convention, contribue à la conservation de ce patrimoine, avec un désir de coopération et d'assistance mutuelle.


Etats Membres

Les Etats membres actuels du Comité intergouvernemental pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel sont les suivantes : l’Afghanistan, l’Algérie, l’Arménie, l’Autriche, la Bulgarie, Chypre, la Colombie, le Congo, la Côte d'Ivoire, Cuba, l’Éthiopie, le Guatemala, la Hongrie, l’Inde, le Liban, l’île Maurice, la Mongolie, la Palestine, les Philippines, la République de Corée, Sainte-Lucie, le Sénégal, la Turquie et la Zambie. Ces états sont élus tous les quatre ans, mais le mandat de la moitié des États membres ne durent que deux ans. Ils seront désignés par tirage au sort au cours de la première élection. Celle-ci suit les principes d'une répartition géographique et d'une rotation équitables.

La douzième réunion du Comité était présidée par la Corée du Sud et les cinq vice-présidents étaient : la Turquie, la Bulgarie, la Colombie, la Côte d'Ivoire et la Palestine. A cette occasion, le rapporteur était M. Gábor Soós de Hongrie.


Douzième session du Comité intergouvernemental

Lors de la douzième réunion, le Comité intergouvernemental pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel a inscrit six éléments sur la liste du patrimoine culturel immatériel nécessitant des mesures de sauvegarde urgentes : 1. Le dikopelo, musique traditionnelle des Bakgatla ba Kgafela dans le district de Kgatleng, Botswana. 2. Les chants de travail de llano colombo-vénézuéliens, Colombie - Venezuela (République bolivarienne du). 3. Les pratiques traditionnelles mongoles de vénération de sites sacrés, Mongolie. 4. La Taskiwin, danse martiale du Haut-Atlas occidental, Maroc. 5. Le langage sifflé, Turquie. 6. L’Al ‘azi, art de la poésie, symbole de louange, de fierté et de force d’âme, Émirats arabes unis.

En outre, il a examiné onze rapports périodiques des États membres sur la mise en œuvre de la Convention, douze rapports sur le statut d'un élément inscrit sur la liste du patrimoine culturel immatériel nécessitant des mesures de sauvegarde urgentes et quatre propositions pour le registre des bonnes pratiques de sauvegarde.

Lors de cette réunion, un total de trente-quatre nouveaux éléments a été sélectionné, choisis parmi trente-cinq propositions d'inscription à inclure dans la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité. Jusqu'à présent, le nombre d'éléments inscrits sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité s'élève à 470.


Le nouveau patrimoine culturel de l'humanité

Entre le 4 et le 9 décembre de 2017 ont été approuvés 34 nouveaux éléments dont la liste est visible ci-après :

PAYS

PATRIMOINE

1

Italie

L'art du pizzaiolo napolitain

2

Portugal

L'artisanat des figurines en argile d'Estremoz

3

ex-République yougoslave de Macédoine – Turquie

L'Hıdrellez, fête du printemps

4

Irlande

L'uilleann piping

5

Arabie saoudite

L’Al-Qatt Al-Asiri, décoration murale traditionnelle par les femmes de l’Asir (Arabie saoudite)

6

Iran (République islamique d’) - Azerbaïdjan

L’art de fabriquer et de jouer du kamantcheh/kamanche, instrument de musique à cordes frottées

7

Bangladesh

L’art traditionnel du tissage de shital pati de Sylhet

8

Allemagne

La fabrication des orgues et leur musique

9

Inde

La Kumbh Mela

10

République démocratique populaire lao

La musique du khène du peuple lao

11

Bosnie-Herzégovine

La sculpture sur bois à Konjic

12

Slovénie

La tournée de maison en maison des Kurenti

13

Azerbaïdjan

La tradition de la préparation et du partage du dolma, marqueur d'identité culturelle

14

Viet Nam

Le bài chòi, art traditionnel du Centre du Viet Nam

15

Suisse

Le carnaval de Bâle

16

Slovaquie

Le chant à plusieurs voix de Horehronie

17

Viet Nam

Le chant Xoan de la Province de Phú Thọ (Viet Nam)

18

Iran (République islamique d’)

Le chogan, jeu équestre accompagné de musique et de contes

19

Arménie

Le kochari, danse collective traditionnelle

20

Kirghizistan

Le kok-boru, jeu équestre traditionnel

21

Serbie

Le kolo, danse traditionnelle

22

Malawi

Le nsima, tradition culinaire du Malawi

23

Indonésie

Le pinisi, art de la construction navale en Sulawesi du sud

24

Cuba

Le punto

25

Grèce

Le rebétiko

26

Turkménistan

Le rite chanté et dansé de Kushtdepdi

27

Maurice

Le séga tambour de Rodrigues

28

Pérou

Le système traditionnel des juges de l’eau de Corongo

29

Côte d'Ivoire

Le Zaouli, musique et danse populaires des communautés gouro de Côte d'Ivoire

30

Kazakhstan

Les jeux traditionnels d’assyks kazakhs

31

Bolivie (État plurinational de)

Les parcours rituels dans la ville de La Paz pendant l'Alasita

32

Bulgarie – ex-République yougoslave de Macédoine – République de Moldova – Roumanie

Les pratiques culturelles associées au 1er Mars

33

Panama

Les processus et techniques artisanaux des fibres végétales pour le tissage des talcos, crinejas et pintas du chapeau pinta’o

34

Pays-Bas

Les savoir-faire du meunier liés à l’exploitation des moulins à vent et à eau

La liste représentative contribue à la reconnaissance, à l'appréciation et peut-être au prestige des groupes minoritaires. Mais il faut veiller à ce que cette notoriété n'ait pas de conséquences préjudiciables pour le patrimoine culturel immatériel. Cela pourrait causer des altérations entraînant une exploitation commerciale regrettable.


Rédactrice : Fabiola Olivos

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir