Le patrimoine participatif : Collecte Grandir à Nantes au 20ème siècle

L’initiative

Depuis janvier 2015, le musée a lancé une grande collecte consacrée à l’enfance et l’adolescence au 20ème siècle. Cette exposition est prévue pour 2020. Elle a pour but d’étudier comment les enfants et les adolescents ont grandis et évolués dans la ville de Nantes. Les habitants peuvent participer en donnant divers objets représentatifs de leur plus tendre enfance, de leur adolescence rebelle ou de leur vie de jeune adulte. Le but est de créer de toute pièce et de manière collective un patrimoine.

Cette démarche intéressante permet l’enrichissement d’un patrimoine contemporain. Les habitants sont invités à prêter ou donner des objets sur la naissance, l’école, l’adolescence et les loisirs. Dans ce cadre, le patrimoine contemporain de la ville de Nantes est créé grâce à la participation citoyenne. La recherche d’objets est actuellement accentuée sur l’adolescence. Le 20ème siècle témoigne réellement de l’émergence des mouvements de jeunesse. L’un des buts de cette collecte est donc de représenter matériellement cet essor.


La culture jeune, moteur de la collecte nantaise


Pile de vinyles 33 tours.

© https://pixabay.com/p-925206/?no_redirect


Au cours du 20ème siècle, la jeunesse s’affirme comme une période clairement identifiée entre l’enfance et l’âge adulte. L’apparition de cette classe d’âge s’explique par l’allongement de la durée des études, les nouvelles relations entre parents et enfants ou encore par l’image de la jeunesse dans la publicité et les médias. La première moitié de ce siècle est marquée par l’émergence des mouvements de jeunesse comme le scoutisme. Le Musée de l’Histoire urbaine de Nantes cherche à collecter des insignes, des uniformes, des manuels témoignant d’une participation à ces mouvements scouts, ou encore à des activités d’amicales laïques. Les années qui suivent la Seconde Guerre mondiale sont marquées par l’émergence d’une réelle culture jeune. Pour étudier les particularités de cette jeunesse au sein de la ville de Nantes, le Musée cherche à collecter des témoignages des pratiques citadines. Les photographies personnelles des lieux nantais occupés par la jeunesse permettent la découverte d’endroits emblématiques. De nombreux objets représentatifs sont demandés ; comme des places de concert, des premiers 45 tours, un tourne-disque, un walkman, une Game Boy© ou encore des vêtements symboles de la mode d’une décennie ou d’une période de rébellion.

La collecte est également tournée vers les traces de pratiques de loisirs sportifs durant ce siècle dans des lieux précis de la métropole. L’adolescence est une période pleine de premières fois. La collecte Grandir à Nantes s’oriente vers ce thème. Elle demande aux habitants des témoignages matériels de leur première cigarette, leur premier tatouage, leur première virée en voiture ou encore leur première expérience sexuelle. Ces expériences marquent l’important passage de l’enfance à l’âge adulte.

Paire de Dr Martens©, boots emblématique de révolution et de rébellion à partir des années 1960.

©https://pixabay.com/fr/martre-de-doc-botte-vêtements-1119779/

La collecte Grandir à Nantes au 20ème siècle permet d’étudier l’histoire sociale de la jeunesse en plein cœur de son territoire. Collecter la mémoire des habitants et de leur territoire est devenue une pratique courante. Cette pratique montre la nécessité de la participation des habitants pour la création d’un patrimoine social contemporain. Ce patrimoine est également très personnel. Il retrace l’histoire de Nantes par des objets porteurs d’un souvenir propre à une personne. Mais ces objets sont également le socle d’une mémoire souvent commune. L’affectif est alors un facteur important. Il apparaît dans la démarche du don, mais vise également le futur public qui peut s’approprier ces souvenirs avec sa propre enfance ou adolescence. Elle permet, enfin, de faire découvrir aux plus jeunes les objets utilisés par leurs parents ou leurs grands-parents à leur âge. Pour voir les différences comme certaines similitudes. Cette confrontation générationnelle fait de la collecte Grandir à Nantes au 20ème siècle une thématique patrimoniale intéressante.


A voir aussi :

L’article de Claire Scopsi sur les collectes de mémoires et la valorisation par le numérique ; https://www.ina-expert.com/e-dossier-de-l-audiovisuel-sciences-humaines-et-sociales-et-patrimoine-numerique/collectes-de-memoires-la-valorisation-par-le-numerique.html

L’initiative de l’association anglaise Youth Club, qui souhaite archiver, préserver et présenter au public l’histoire des mouvements de la jeunesse au Royaume-Uni ;

http://www.youthclubarchive.com/about/


Rédaction : Noémie Gonnot

Correction : Michèle Jammet, Ophélie Chauvin, Lenaïg Morin

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir