Grand Site de France : un label convoité

 

Alors que le Grand Site des Deux Caps devrait conserver le label Grand Site de France, d’autres Grands Sites s’apprêtent à passer leur grand oral pour obtenir le fameux sésame à l’horizon 2018. L’occasion de revenir sur ce label convoité, gage d’une politique de gestion durable pour faire vivre le patrimoine naturel et culturel d’un territoire.


Grand Site de France, une distinction délivrée au cas par cas  
Actuellement, seuls 17 sites sont labellisés Grand Site de France comme la Pointe du Raz en Cap Sizun, le Pont du Gard ou la Baie de Somme. Cependant, 23 autres sites ont lancé une démarche pour obtenir le label. Parmi eux, on retrouve notamment les sites des falaises d’Etretat, de la dune du Pilat ou encore des Caps d’Erquy et de Fréhel.

Vitrine médiatique et gage d’excellence, le label permet d’afficher une image très positive et attractive. Mais il n’est obtenu qu’après l’engagement d’un territoire et de ses acteurs dans une démarche de gestion et de protection active de ses paysages.

Pointe du Cap Fréhel, en bord de mer avec vue sur le phare du Cap Fréhel

Pointe du Cap Fréhel – Côtes d’Armor
Source : site « Landes et Bruyères »


Un label qui s’inscrit dans une politique nationale des sites 
Pour obtenir la labellisation, l’une des conditions qu’il faut remplir est de présenter les caractéristiques d’un Grand Site. Il s’agit d’un territoire dit remarquable présentant des qualités paysagères, naturelles et culturelles. En plus d’être un site emblématique et exceptionnel, un Grand Site doit, pour une partie importante de son territoire, faire l’objet d’un classement au titre de la loi du 2 mai 1930 relative à « la protection des monuments naturels et des sites de caractère artistique, historique, scientifique, légendaire ou pittoresque ».


Gorges de l'Ardèche

Gorges de l’Ardèche
Source : ardèche.com


La politique des Grands Sites met donc l’accent sur des sites classés, renommés et, par extension, qui sont très fréquentés par le public. La problématique et
les enjeux majeurs des Grands Sites sont doubles : parvenir à concilier la préservation notamment des milieux naturels et des espèces, tout en permettant aux visiteurs de venir sur ces sites. Il s’agit d’adopter une gestion éco-responsable et d’harmoniser les pratiques et les usages humains avec les intérêts patrimoniaux.

Le label Grand Site de France vient récompenser les Grands Sites qui entreprennent et réussissent des projets de réhabilitation, de restauration qui répondent à ce double enjeu. A ce titre, il s’inscrit pleinement dans la politique nationale de préservation et de réhabilitation de sites fragiles et attractifs, constitutifs d’un patrimoine paysager national.


Un label propriété de l’Etat

Intégré depuis 2010 au Code de l’environnement, il relève du ministère de l’Écologie. De plus, il est propriété de l’État qui l’a déposé en 2003 à l’Institut national de la propriété intellectuelle. C’est donc une marque protégée.


L’Opération Grand Site pour répondre aux objectifs Grand Site de France  
Certains sites lancent une Opération Grand Site, appelée aussi OGS, pour mener leurs actions de gestion et de réhabilitation. Ces dernières se matérialisent par des réalisations concrètes sur le territoire. Cela passe par des opérations de revégétalisation d’espaces fortement dégradés par le piétinement des visiteurs, en raison d’une fréquentation non maîtrisée par le passé. Cela se traduit aussi par l’aménagement et la création de structures d’accueil, de liaisons douces pour favoriser un accès raisonné du public, etc.


Pointe du Raz avant l'acquisition par le Conservatoire du littoral. Parking situé sur la pointe

Pointe du Raz en Cap Sizun (avant)
Source : Conservatoire du littoral

 

Pointe du Raz après l'acquisition par le Conservatoire du littoral. Zone de stationnement n'est plus présent sur la pointe. Recul du parking pour préserver qualité paysagère de la pointe

Pointe du Raz en Cap Sizun (avant)
Source : Conservatoire du littoral

 

L’exemple du Grand Site la Pointe du Raz en témoigne. Le recul des équipements d’accueils existants a permis de réhabiliter les qualités paysagères intrinsèques de la Pointe du Raz dont la situation devenait particulièrement critique.

La démarche Opération Grand Site repose sur des objectifs fondamentaux. Le Grand Site doit, en effet, mettre en œuvre des actions qui concilient la préservation du paysage, « l’esprit des lieux », la qualité de l’accueil du public, l’association des habitants et des acteurs locaux à la vie du Grand Site.  Les actions doivent également favoriser les retombées économiques pour le territoire, en respectant le principe du développement durable.

L’Opération Grand Site se traduit par un état des lieux, un diagnostic du territoire, un programme d’actions et une structure locale qui coordonne la mise en œuvre du projet. Elle amène aussi de nouveaux financements du Conseil départemental, de la Région, de l’État et de l’Europe.

C’est de la mise en œuvre effective de ce programme d’actions et de ses résultats que dépend l’attribution ou non du label, après demande de la structure gestionnaire.


Un label exigeant 
Suite à l’avis favorable de la Commission supérieure des sites, perspectives et paysages et du Réseau des Grands Sites de France, le label est attribué par le ministère de l’Écologie. Si le label est une reconnaissance, celui-ci n’est cependant attribué que pour une durée limitée mais renouvelable. Il doit être redemandé au bout de 6 ans : les efforts doivent être maintenus et renouvelés pour l’avenir.

Certes, ce label est une reconnaissance mais il n’est en rien une consécration et un aboutissement. C’est une exigence qui appelle à maintenir et à renouveler des projets de gestion conformes aux enjeux de chaque site, pour que les richesses patrimoniales d’un territoire deviennent des atouts de développement, dans le respect de leurs intégrités et de leurs singularités. 

Rédactrice : Mathilde Chaigneau       
Correctrices : Manon Bureau, Pauline Duclos, Rachel Sarrue

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir