Promotion actuelle M2

Cette année encore s'annonce riche et intense. Deux ateliers de projet vont tenir en éveil les étudiants jusqu'en janvier.

Le premier se déroule en partenariat avec l'écomusée du Saint-Dégan (56).

Le second est quant à lui en lien avec la municipalité d'Hennebont (56).

Mais n'oubliez pas, durant les mois de septembre à décembre, ces étudiants en 2ème année, organisent les Culturiosités, des événements éclectiques et sympathiques chaque mardi à l'UBS !

Gaël Le Du

J'intègre le Master dans le cadre d'une reprise d'études. Lire la suite ...

 

Laurie Romero

Une petite dose d'imagination, un soupçon de rêverie et surtout une grande ouverture d'esprit, voilà comment je peux me qualifier. L'originalité est mon mot d'ordre. Tout d'abord, j'ai fais un bac Littéraire avec une option LV3 Italien. Cependant, l'envie de découvrir de nouvelles choses m'ont conduite à faire une licence d'Histoire de l'art et Archéologie à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Après ma licence, je suis partie en quête d'un nouvel objectif: améliorer l'anglais. Pour celà, je suis partie vivre 1 an et demi à Londres.

Néanmoins, l'envie de perfectionner mes connaissances dans le domaine de la culture m'a amené vers le Master Métier du Patrimoine à l'UBS de Lorient.

Pour finir, si vous souhaitez me connaitre un peu plus vous pourrez me retrouver sur Linkdin.

 

Perrine Guillon

J'ai effectué une reprise d'études à l'université de Bretagne Sud ce qui m'a permis de valider une licence histoire option archéologie à l'université de Bretagne Sud.

J'ai décidé de continuer avec ce Master Patrimoine car il me permettait de découvrir les divers métiers en lien avec la culture et le patrimoine. Les différents stages effectués durant ma licence m'ont permis de valider mon choix en ce qui concerne mon orientation professionnelle.

J'espère que ce master m'apportera les bases nécessaires pour travailler dans le milieu patrimonial.

 

Janig LB

J'ai commencé par un premier parcours comme infographiste dans les industries graphiques, spécialisée dans l'évènementiel (magasins "haut de gamme" et institutions culturelles). J'ai ensuite complété ce cursus par une formation en histoire de l'art et en management culturel.
Ce qui m'a permis d'exercer comme guide conférencière (médiation culturelle et sensibilisation au patrimoine naturel et historique).

D'autre part, je souhaite préparer les concours administratifs (Assistante qualifié de conservation du patrimoine et des bibliothèques, Attaché de conservation du patrimoine).

Ce sont ces domaines et ces métiers qui m'animent ! Aussi, j'aime beaucoup partager sur l'Histoire, l'Histoire de l'Art, les métiers d'art et les Arts Graphiques, bien sûr !

 

Mathilde Chaigneau

Après l’obtention d’une licence en Histoire spécialité Sciences Politiques à l’Université Catholique de l’Ouest d’Angers, j’ai choisi de me spécialiser dans les métiers de la culture et du patrimoine. J’ai donc intégré le Master de Lorient pour bénéficier d’une formation professionnalisante.       Lire la suite...

 

 

Morgane Simon

J'ai passé une licence d'histoire à l'Université de Bretagne Sud, puis je me suis dirigée vers un master recherche d'histoire. Ces deux années ont confirmé mon goût pour l'histoire et m'ont apporté énormément. J'ai effectué des recherches pour mes mémoires de master axés sur le patrimoine rural contemporain : les sabotiers du Morbihan au cours du XXe siècle, et une monographie rurale de Camors pendant l'Entre-deux-guerres.

Il m'a semblé intéressant d'intégrer ce master Métiers du patrimoine afin de comprendre et de mieux appréhender le processus de mise en valeur de ce patrimoine et d'en connaître ses acteurs, pour un jour devenir l'un d'entre eux.

 

Hélène Penloup

Fraîchement diplômée d'une licence d'Histoire à l'Institut Catholique d'Etudes Supérieures de la Roche sur Yon en Vendée je me suis toujours intéressée au patrimoine et à la culture.C'est donc naturellement que je me suis orientée vers le master Métiers du Patrimoine de Lorient. Son côté professionnalisant représente à mon avis un vrai atout, de plus la dispense de cours concernant le jardin et la marine en font une formation originale. Ma formation à l'ICES ma permit d'acquérir quelques bases concernant l'histoire de l'art via l'option histoire de l'art que j'ai suivis pendant 3 ans et des bases sur le patrimoine et l'archéologie via le parcours patrimoine qui est une spécialisation de la dernière année de licence. Je souhaitais approfondir ces connaissances, avoir une pratique concrète des choses et pouvoir découvrir toujours plus de choses concernant la médiation. En effet, la culture m'a toujours attirée, cela à commencée par une visite du Mémorial de Caen lorsque j'étais encore à l'école primaire, le musée m'avais captivée. Puis au fil du temps mon goût  pour la médiation c'est affiné et confirmé jusqu'au souhait de devenir guide conférencier, un souhait conforter par mes expériences professionnelles.

 

Camille

Passionnée par le patrimoine, c'est naturellement que j'ai orienté mes études vers les métiers me garantissant un lien quotidien avec celui-ci. Après une année en formation à l'étranger dans le cadre d'un DUETI spécialisé dans la gestion et la protection du patrimoine, j'ai voulu renforcer mes capacités avec un master professionnalisant qui me donnerait, en deux ans, assez d'expériences et de nouvelles compétences pour entrer dans le monde professionnel.

 

 

Justine Meignan

Je vais vous conter l'histoire d'une fille prénommée Justine.

Quittant sa Mayenne natale, elle fit une licence d'Histoire générale au pays angevin. Lors de son cursus, elle eut la chance de vivre pendant six mois en Italie, dans les vieilles pierres de Pérouse.

De retour au pays, elle entama une première année de master recherche en Histoire pour s'initier à la rigueur de la recherche. Elle choisie pour sujet La féminité des déportées au coeur du système concentrationnaire nazi. Ses sources sont des témoignages écrits publiés.

Lors de ses pérégrinations en Italie et dans le monde de la recherche, elle fit la connaissance de l'univers des métiers du patrimoine et cela changea sa destinée.

Pour s'assurer de sa découverte, elle entreprit un stage de deux semaines au service patrimoine de la ville de Laval. Enthousiasmée par cette expérience, elle décida alors de s'engager dans le périlleux chemin de la culture et du patrimoine en allant s'exiler au pays des bretons pour suivre ce master. Elle s'intéresse au patrimoine bâti et au patrimoine immatériel mais n'exclut pas d'autres découvertes tout au long de sa formation.

Vous pouvez voir son cv ici, ou son profil linkedin

 

Manon Bureau

Diplômée en 2015 d’une licence d’histoire, avec un parcours histoire de l’art, à l’Université Catholique de l’Ouest d’Angers, j’ai souhaité poursuivre mes études dans le domaine culturel et patrimonial.     Lire la suite ...

 

 

Laëtitia de Filippis

C’est avec enthousiasme et motivation que je m’engage dans ce Master politiques patrimoniales et développement culturel de Lorient....